Azawakh-Oska

Azawakh-Oska

L' AZAWAKH-OSKA ET LES AUTRES LÉVRIERS D'AFRIQUE

 

Dans l'espèce canine , les souches qui sont les mieux adaptées aux
déserts et aux steppes présentent une morphologie commune à tous les
lévriers, pour satisfaire à la nécessité de parcourir de grands
espaces, de capturer des proies rapides, et de résister à l'aridité
et aux écarts de température.
C'est le lot de tous les cheptels de chiens lévriers répartis de
l'Adrar mauritanien jusqu'au Turkestan chinois.
 
cliquer sur image pour agrandir

En Afrique sahélo-saharienne, plusieurs types de lévriers existent,
liés à des populations d'éleveurs-chasseurs nomades, qui les ont
élevés et façonnés selon leurs besoins et leurs goûts esthétiques
depuis des millénaires.
A l'origine, ces chiens rapides étaient des concurrents pour nos
ancêtres chasseurs.  Le génie de l'homme a été d'en faire des
partenaires pour la chasse : ainsi débuta la domestication...
Les témoignages des explorateurs puis des administrateurs coloniaux
ont identifié des zones géographiques et humaines possédant des types
de lévriers relativement homogènes.  C'est ce que traduit la première
carte.




 
cliquez sur image pour agrandir
 
La seconde carte représente la zone pastorale que les nomades
touaregs et dahoussahaqs appellent "Azawakh",  en fait les deux
versants largement étendus d'une vallée sèche ainsi dénommée par les
nomades, et qui, plus au sud, est appelée Dallol Bosso par les Peuls,
avant de rejoindre le fleuve Niger.
Cet ancien cours supérieur du fleuve Niger (à l'époque où le Sahara
était humide) prenait sa source dans le massif de l'Aïr, une zone où
l'on exploite aujourd'hui des ressources minières, dont l'uranium et
le charbon.
Pour les diverses ethnies nomades qui parcourent cet espace,  le nom
Azawakh réveille dans la mémoire collective les souvenirs d'une
existence paradisiaque : des pâturages abondants après la saison des
pluies, une faune abondante pour la chasse (antilopes, gazelles,
autruches, outardes) et la tranquillité grâce à l'impossibilité pour
les sédentaires cultivateurs de venir s'y fixer.  Ces images du passé
sont hélas quasi révolues.


15/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres