Azawakh-Oska

Azawakh-Oska

L' AZAWAKH - OSKA ET LES IRIS DE VAN GOGH

Cette race, qui est l'objet d'un effort de conservation de la part de chercheurs spécialistes du Sahara, souci reconnu, partagé, et "gravé dans le marbre" par la FCI depuis 1981, cette race est bien l'héritière d'un stock de canidés domestiqués en  l'antique immensité du Sahara (du Nil à l'Atlantique) depuis des millénaires. 

Mais au fil des siècles, l'aridité croissante et l'hostilité des états actuels aux sociétés pastorales, ont réduit son espace vital comme une peau de chagrin.

 

Un signe encourageant, toutefois : dans le Sahara, l'Etat algérien a mis en place un parc naturel de l'Ahaggar et du Tassili des Ajjer, chargé, entre autres objectifs, de recenser et de préserver les espèces végétales et animales menacées de disparition;  citons le cyprès du Tassili, le tamarix, la gazelle, le mouflon, le guépard, et le chien Oska, notre lévrier, puisque le Tassili a bien été son berceau, en ces temps lointains, et pourtant si proches, quand on se prend à comparer les gravures rupestres et des scènes récentes vécues chez les nomades chasseurs.

 

Cerise sur le gateau : l'Unesco soutient cette opération au titre de la protection du patrimoine naturel et culturel de l'humanité. Le lévrier de l'Azawakh-Oska relève donc bien du patrimoine cuturel de la communauté humaine de la planète.  Merci, l'Unesco !

 

Nous lui devons bien la même protection de sa spécificité que celle accordée déjà à l'art pariétal, aux cathédrales, aux temples bouddhiques, et aux trésors de nos musées....

 

 Si l'actuel propriétaire japonais des fameux Iris de Van Gogh, considérant qu'il existe aussi des iris aux teintes brune, ivoire, violette, faisait reprendre le chef d'oeuvre  bien gardé dans un coffre ou un musée pour donner aux chers iris de Vincent une couleur plus "tendance", quel scandale provoquerait cette fantaisie, cette atteinte sacrilège !

 

Eh bien,  osons comparer ce qui serait un détournement monstrueux aux manipulations de quelques éleveurs européens qui veulent "repeindre" l'antique Azawakh-Oska aux couleurs un peu plus "tendance" du marché de la cynophilie.




17/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 89 autres membres